Trois jours, trois jours seulement et pourtant cette île nous laisse une marque indélébile. Si loin des autres polynésiens, ses habitants y sont restés presque 8 siècles isolés. Hier renversés tête contre terre, aujourd’hui  relevés les Moaï sont une énigme. On en trouve encore des centaines aux pieds  du Volcan Rano Raraku, totalement sculptés ou non achevés, abandonnés avant même d’avoir été installés; comme si un cyclone était passé par là. Que s’est-il passé ? Le mystère n’est pas seulement mythique, il interroge chacun, plus intensément…

Nous avons  été très émus par cette île si belle à l’atmosphère de fin du monde... Alexandra, notre guide n’a pas été seulement adorable, elle aura su nous passionner.  Son père Edmondo Edwards, sans doute l’ethnologue-archéologue le plus réputé de l’île, a certainement transmis une partie de son talent à sa fille..

Une destination inoubliable…