Nous sommes partis 4 jours (dont 2 pour le voyage) a Siem Reap au Cambodge, afin d’y decouvrir le site fabuleux d’Angkor. Brigitte, la mere d’Isabelle, a accepte avec un grand bonheur notre proposition de nous accompagner. Nous sommes, quant a nous, ravis de faire ce plaisir a une si charmante et si agreable dame qui a toujours le gout des voyages…

Pour nous rendre la-bas, le voyage en lui-meme est deja une aventure… Pour arriver jusqu’a cette ville, et venant de Bangkok, nous avons pris un train unique en 3eme classe (eh oui ca existe encore la-Bas!) qui est arrive 6 heures plus tard a la ville frontiere (Poiphet) ou nous avons pris un tuk-tuk qui nous a depose dans une baraque faisant office de consulat pour y faire faire nos visas. Nous avons poursuivi jusqu’au poste de sortie de Thailande, puis celui du poste de controle (qui n’en est pas un) sanitaire et enfin le poste frontiere d’entree au Cambodge. Tout cela nous a pris quelques heures… Nous avons ensuite paye un chauffeur de taxi pour nous emmener tous les 5 a Siem Reap, a 2 heures de route. Nous trouvons curieux la conduite a droite (heritage francais) au volant de voiture de fabrique japonaise (avec le volant a droite), les depassements sont plutot dangereux ! Mais ici, peu de voiture particuliere, en dehors des taxis…

La pauvrete est bien plus palpable ici qu’en Thailande. Cela nous rappelle les routes nepalaises…

A l’arrivee dans Siem Reap, un jeune cambodgien nous propose ses services pour nous trouver un hotel qui corresponde a ce que nous recherchons. En contre-partie, il nous demande de faire appel a son frere pour nous conduire le lendemain susrs le site d’Angkor avec son tuk-tuk, ce que nous ferons avec plaisir…

Nous avons deambule dans la cite extraordinaire d’Angkor durant 2 jours. Le premier jour, sous la pluie, n’a finalement pas ete decevant, mais au contraire fascinant, Le second jour, sous un temps radieux etait magique… Angkor Wat, trop majestueux n’est pas le temple que nous avons prefere. Nous avons aime surtout Bayon, Ta Prohn, sur le site d’Angkor Thom. Et puis Banteay Kdei, Pre Rup et aussi Preah Khan…

Tout en nous impregniant des belles pierres, des architectures et des sculptures, nous nous interessons de plus en plus aux nombreuses personnes presentes sur le site qui jouent de la musique, vendent des livres pour l’association des victimes de mines antipersonnel… Severement mutilees, ces victimes de la dictature de Pol Pot, nous rappellent continuellement les multiples facettes de l’activite humaine, tantot geniale, tantot cruelle, ici dans cette cite de l’empire Khmer… Ces victimes nous rappellent aussi et heureusement combien nous sommes ephemeres…

De retour a Bangkok, Brigitte nous a confectionne un superbe drapeau sur lequel elle a cousu les petits fanions qu’Isabelle nous a deniche a Chatuchak, un immense marche a Bangkok ou l’on trouve tout ! Ce cadeau nous a fait le plus grand plaisir… Nous nous quittons 2 jours plus tard avec un pincement au coeur. Avoir partage quelque temps la vie de cette famille et de leurs amis (nous nous rappellerons de Sophie, d’Alain) nous a fait beaucoup de bien a tous les quatre. Nous nous sommes faits des amis que nous aimerions vraiment revoir…

SDC14465