Apres le trek "Coca-cola" (appele aussi trek des Anapurnas), un trek de 9 jours dans le Langtang qui s'est bien passe. Finalement notre idee de faire appel au service d'une mule et de son muletier s'est vite envolee comme le prix que cela nous aurait coute! Bref, apres s'etre rehabitues a la lenteur de la marche et au lestage des sacs a dos, finalement les garcons ont meme mieux marche que lors de la premiere randonnee, comme quoi, rien ne vaut l'entrainement... Cote portage, il faut dire que c'est surtout Paul qui a fait la mule, car j'ai eu la bonne idee de me faire une entorse de la cheville droite, la veille du depart dans la guest house. Heureusement, la blessure n'etait pas trop importante et un bandage, beaucoup de precautions et les 2 batons m'ont  permis de marcher. J'espere la cicatrisation complete pour le pedalage prochain...

D'apres tous les guides, le Langtang est beaucoup moins frequente que la region des Anapurnas. Toutefois, nous avons rencontre toujours autant de touristes, comme nous, essentiellement des francais... Nous avons d'ailleurs eu le plaisir de retrouver, le temps d'une soiree Marie-Claude et Jean-Claude, toujours en super forme. Ils redescendaient du trek, alors que nous y montions. L'Himalaya c'est vraiment tout petit, car nous avons croise a nouveau Nathalie et Michel (pour ceux qui se souviennent, les cyclos randonneurs a velos couches) qui redescendaient eux aussi et s'appetaient a partir pour le Sikhim. L'ambiance des lodges toujours emplis de groupes de touristes est parfois pesante et surtout ne permet pas la sensation de depaysement. En echangeant quelques mots (souvent les memes) avec les proprietaires de lodges, nous avons compris que des que les villageois ont quelques sous, ils envoient leurs enfants etudier (meme les plus jeunes) a Kathmandu et ne les voient donc qu'1 a 2 fois par an. Les ecoles des villages, lorsqu'elles existent, ne fonctionnent pas regulierement.

Ce n'est qu'a la fin du trek, lorsque nous avons emprunte le "Tamang Heritage Cultural trail", que nous avons pu partager un peu la vie des Tamangs. Ce circuit consiste a dormir dans des "home-stay", c'est-a-dire a vivre et manger dans la piece principale des villageois qui recoivent les touristes ; il y a toujours une ou plusieurs chambres reservees pour ces derniers.

Cote paysages, nous avons prefere ce trek, plus dans l'ambiance haute montagne que nous aimons. Paul a pu meme gravir un sommet a pres de 5000 m pour y avoir un superbe  panorama sur les belles montagnes du massif du Langtang, et meme  sur le Shishapangma ! Gaston et Valery, quant a eux, ont gravi un petit sommet, jusqu'a 4200m, sans probleme : de bon  augure pour le plateau bolivien comme le dit Paul ! Pour les photos, c'est toujours tres long a les mettre sur le blog. Je tacherai de le faire des que possible...

Aujourd'hui nous sommes de retour, dans l'agitation de Kathmandu, dans ses pollutions en tous genres. Au Nepal, la preservation de l'environnement, c'est de la science fiction ! Nous avons pu visiter Baktapur, ville d'aspect miedeval, entierement pavee (financement etranger (allemand) en partie, comme beaucoup de projets au Nepal). Et puis, nous sommes retournes a Swayambunath, lieux magique...

Il nous faudra "digerer" ce voyage pour savoir si comme beaucoup de francais, nous aurons une irresistible envie d'y revenir...

Dans 2 jours, nous nous envolons  vers Bangkok.

Namaste...

Catherine