Salut,

Ne pas faire la rentree, c est un peu comme vouloir faire le mauvais eleve ! Et pourtant, ce jour la j ai bien pense a vous tous. j avais presque envie d etre avec vous. Pourquoi ? Peut-etre parceque la rentree marque le retour de nouvelles sucreries pour l esprit; en ce moment je tourne un peu a vide et je n'y suis pas habitue. Aussi sans doute, parceque nos eleves nous envoient tant d affection et de plaisir. Enfin, certainement parceque Stan est une telle auberge espagnole que vos histoires, remarques, sourrires et rires me manquent.

Nous sommes partis pour vivre autrement, cela ne m empeche pas de penser a vous et de souhaiter une annee scolaire pleine de satisfactions et de bonheur.

Ne plus travailler, c est aussi essayer de comprendre pourquoi on aime tant travailler! Ou alors se desintoxiquer (selon).

Sur ce theme j'ai une bonne et une moins bonne nouvelle pour nous profs :

La bonne : si vous trouvez que nos jeunes n etudient pas assez, venez ici en Coree (cf message precedent) et expliquez a vos eleves le regimes des petits Coreens ! En tant que professeur vous serez aussi autoriser a battre les eleves pour leur bien...bien-sur !

La moins bonne, si nous voulons mettre notre Institut a la mode Coreenne, il va nous falloir assurer des cours de 8h du matin jusqu a tres tard le soir, samedi et Dimache compris...et des complement pendant les vacances. Mme gambet attend deja vos candidatures spontannees.

Je vous embrasse, vos messages m'ont fait plaisir.

Paul

NB: les travailleurs Coreens prennent deux jours off par mois et 3 dans l annee...sur que vous avec vos vacances d enseignants vous passez pour des degeneres...a moins que vous ne vouliez pas entrer dans cette competition internationale stupide et absurde qui mene cette societe confucianiste de Coree a tout sacrifier pour la croissance et la conquete du monde. heureusement, en quelques decennie la Coree a beaucoup changee, esperons qu ils apprennent la farniente. Mais pour etre francm j ai bien peur que cela ne soit trop tard pour la planete.