Aujourd'hui nous avons pris un bus pour aller dans la Mureung Vallee pour y faire une ballade a pied. Sur le chemin, nous avons rencontre Mickaella, une soeur trinitaire de Incheon (pres de Seoul), en excursion pour 2 jours avec les benevoles de sa paroisse. La religion catholique est tres peu representee en Coree (sa communaute ne comporte d'ailleurs que 4 soeurs). Le protestantis;e un peu plus (influence americaine depuis la guerre des 2 Coree), et surtout le boudhisme. Mickaella parle francais, quel plaisir pour nous 4! Elle connait en fait tres bien tante Blandine (grande tante de Paul) pour l'avoir cotoyee durant 4 ans dans la communaute trinitaire de Mazargues! Incroyable non? Elle etait veritable;ent tres heureuse de ;nous rencontrer et de pouv oir discuter un moment ensemble. Chose double;ent incroyable, la veille nous avions lu un mail de Madeleine nous informant que tante Blandine connaissait tres bien les petites soeurs de Seoul et Busan et nous communiquqnt leurs coordonnes... Nous avons d'ailleurs prevu de nous retrouver lorsque nous irons a Seoul (d'ou nous devons partir pour le Nepal).

Resultats scolaires coreens : les meilleurs, mais a quel prix !

D'apres le rapport PISA sur la comparaison internationale des resultats scolaires, la Coree arrive en tete de peloton. Depuis quelques annees seule;ent, les differents dirigeants de ce pays ont impose un systeme scolaire tres dur pour les jeunes coreens : leves vers 6 h, ils partent pour l'ecole vers 7h30 pour y etre a 8h. Ils y etudient jusqu'a 16 ou 17h. Ensuite un syste;e parallele prive et cher existe pour chaque discipline. Il fonctionne de 15 a 21h environ. Bien que ce ne soit pas obligatyoire, les familles ont une grosse pression de la part du syste;e educatif pour y inscrire leurs enfants, et rester dans la course a la co;petitivite... Cela leur revient tres cher et les femmes se mettent de plus en plus a travailler pour payer les etudes. Le systeme public existe jusqu'au primaire. Au dela il est payant. Les etudes universitaires reviennent tres cheres pour les familles. Apres cette double journee de travail, les jeunes coreens rentre chez eux et apres le diner, ils se mettent a faire leurs devoirs jusqu'a passe minuit, parfois 2 ou 3 h du matin! Ce rythme infernal fait qu'il n'est pas exceptionnel que certains jeunes enfants se suicident, ou deviennent violents ou bien encore hyperactifs...

Encore plus qu'au Japon se;ble t il, les coreens travaillent enor;ement. Pas de jours de repos pour les mois aises. seuls les bisnessmen peuvent profiter un peu du week end. Quelques jours de repos seule;ent dans l'annee...

A tres bientot. Catherine